Loading...
Finance

Guide pratique pour réussir son investissement locatif

maison neuve

L’investissement locatif est sans aucun doute, l’un des meilleurs placements qu’il puisse exister. De plus, vous pouvez le voir et même le toucher. C’est un excellent moyen de constituer son patrimoine, de préparer sa retraite et d’installer un enfant qui étudie à l’étranger, par exemple. Mais comment réussir son investissement locatif ?

Acheter un bien en vue de le louer

La pierre est le seul refuge, comme disaient nos grands-parents. C’est très évident, surtout lorsque le marché boursier s’attarde ou en période de crise économique, comme le monde entier le vit. Cela dit, il est bien d’investir dans des pierres pour accumuler du patrimoine ou préparer sa retraite, mais comment choisir le bon plan ?

Investir dans l’ancien

Vous êtes sûrement impatient d’aller au cœur du problème, mais savez-vous vraiment ce que signifie bien ancien ? Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit de maisons construites depuis plus de 5 ans. Le premier avantage de l’investissement locatif dans l’ancien est que les mètres carrés sont moins chers que ceux d’un bien neuf. Mais faites attention et n’oubliez pas que si le prix est attractif, il faut absolument prévoir la rénovation. Le deuxième avantage est que les immeubles anciens sont souvent situés en centre-ville, ce qui est très attractif pour les locataires.

Investir dans le neuf

Lorsque vous choisissez d’investir dans le neuf, le droit de mutation est inférieur à l’ancien et aucun travail d’aménagement n’est à prévoir. Si vous ajoutez une petite défiscalisation, vous allez certainement dire que c’est un investissement idéal. Eh bien non, car malheureusement, rien n’est parfait dans la vie, mais peut-être y a-t-il deux critères qui peuvent vous aider à y voir plus clair :

  • Si vous imposez modérément vos revenus, vous ne pourrez pas profiter pleinement des avantages fiscaux.
  • En investissant dans le neuf, vous risquez de voir des délais plus longs, des procédures retardées… Pendant cette période, vous ne pourrez pas louer votre bien, vous perdrez donc de l’argent.

Choisir le bon moyen de financement

Un autre conseil investissement locatif concerne le moyen de financement. Vous avez le choix entre les deux solutions suivantes :

Le moyen de financement mixte

En partant du constat suivant : d’une part, l’argent de votre livret d’épargne est rarement versé en retour et d’autre part, le taux d’intérêt sur le prêt pour acheter un bien immobilier est très bas. En conclusion, l’approche idéale est de combiner les deux, de prendre une partie de votre épargne et de recourir au prêt. Cela gardera de l’argent pour vous quand vous en aurez besoin. Vous ne savez jamais ce qui va se passer. Vos intérêts hypothécaires seront déduits de vos revenus fonciers, ce qui réduira vos impôts.

Le crédit immobilier

Ceci est possible si vous avez déjà votre résidence principale. Sachez qu’il est tout de même logique d’acheter sa propre maison avant d’envisager un investissement locatif ! Cependant, ne vous méprenez pas, si vous voulez convaincre une institution financière de vous vous accorder un crédit, vous devez prouver que vous êtes solvable. L’établissement d’un dossier fiable est une étape importante pour prouver que vous êtes capable de rembourser.

Choisir le bon dispositif fiscal

Il est impossible de résoudre ce problème sans parler de la fameuse loi de Pinel. Applicable uniquement aux logements neufs (ou rénovés) à loyer modéré, vous vous engagez à l’utiliser pendant 6, 9 ou 12 ans et bénéficiez d’une déduction fiscale. À noter qu’à partir de janvier 2021, cette loi ne s’appliquera qu’aux logements collectifs.

Si vous préférez investir dans les anciens, pas de panique ! Le pays ne vous a pas oublié. Si vous achetez une maison en grande partie rénovée dans une ville et un quartier bénéficiant des lois Denormandie (qui doivent encore remplir de nombreuses conditions), vous aurez droit à un loyer fiscal réduit (6, 9 ou 12 ans) pour la période que vous avez promise.